Logiciels d’Écriture de Scénario : de Open Office à CeltX, de Trebly à KIT Scenarist

Depuis plus de 10 ans, j’avais pour habitude d’écrire mes scénarios sous Open Office. En tant que logiciel de traitement de texte générique, il offre l’avantage d’être flexible sur la mise en page, et notamment de permettre à l’auteur d’ajouter des couleurs au texte, contrairement à beaucoup de logiciel dédiés à l’écriture de scénario en particulier. Avoir une couleur dédiée par perso permet d’avoir une vue d’ensemble très rapide sur l’équilibre d’un dialogue de groupe (plus de 7 personnages qui parlent ensemble dans une scène d’Alien 2347, cela arrive souvent) ; d’autant plus que le code couleur peut être décliné à d’autres étapes du processus (je me sers des mêmes couleurs pour mes pistes dans le logiciel de montage son, comme vous avez pu le voir dans l’article sur ma config REAPER). J’avais même créer un modèle de document spécial pour l’occasion, qui, couplé à quelques raccourcis claviers et des styles personnalisés, permettaient d’écrire un scénario avec une relative aisance, avec table des matière auto-générée interactives. C’était plutôt cool.

L’épisode 01 d’Alien 2347, affiché sous LibreOffice (un dérivé de Open Office). La couleur des noms des personnages qui se met en place automatiquement facilitent grandement l’écriture de dialogue.

Cependant, le scénario n’est qu’une étape du processus de création, un document de travail. En effet, je m’en sers aussi pour l’enregistrement, pour le montage… Si Open Office permet d’avoir une mise en page flexible, il ne permet pas d’avoir une grande inter-opérabilité. L’export en HTML est loin d’être bon, or c’est pour moi une fonction très importante dans la mesure où c’est ce document en HTML que les acteurs lisent sur tablette pendant l’enregistrement. Je m’étais créer quelques macros pour nettoyer le code, mais elle devait être appliquée systématiquement à chaque nouvel export, ce qui prenait du temps et nuit à la concentration, surtout en pleine session avec les acteurs.

D’autres besoin ont commencé à émerger par la suite aussi, comme celui d’avoir des analyses avancées sur le scénario, comme la durée des répliques, de l’épisode, la répartition des personnages…

Bref, Open Office ne me suffisait plus. Il me fallait un logiciel dédié et prévu pour l’écriture de scénario, qui comprenne la sémantique de ce que j’écris (pour qui un paragraphe de dialogue est différent d’un en-tête de personnage, et pas uniquement d’un point de vue visuel, ce qui permet de faire des statistiques par exemple, et possiblement, des exports HTML plus propres).

Il y a bien sûr le fameux CeltX qui s’était fait connaître il y a quelques années en sortant un logiciel d’écriture de scénario gratuitement, et dont je me suis déjà bien servi, mais dont le “nouveau” business modèle, ne me convient pas tellement. L’offre gratuite est limitée en fonctionnalité, uniquement 3 projets, et le logiciel n’est plus open source. La nouvelle architecture est uniquement cloud based (en ligne), vous ne pouvez pas travailler hors-ligne, et ils ont le contrôle de vos données (on est donc à la merci d’une restriction de d’accès, que ce soit suite à l’évolution de leurs offres, ou une panne internet). Bien que l’offre premium soit très fournies pour les équipes de professionnelles aux tâches très variées (organisation du planning etc…), cela ne correspond pas à l’esprit d’ouverture dont j’ai besoin.

L’épisode 01 d’Alien 2347, affiché sous CeltX. Il y a la possibilité de coloriser le texte, mais pas automatiquement par personnage.

Je suis alors parti en quête, et j’ai trouvé d’autres logiciels gratuit open source intéressants, comme par exemple Trebly. Le logiciel est épuré, mais les boutons manquent d’accessibilité (l’ensemble des éléments de l’interface sont un peu petit à mon goût). Cependant, son développement semble avoir été interrompu (dernière mise à jour en date: 2016), et jusqu’à présent, personne ne semble avoir pris le relai. Quand on élabore un workflow dans un nouveau logiciel, il est important de savoir que celui ci est entretenu par quelqu’un, qu’il va pouvoir marché dans le futur, que des nouvelles fonctions vont pouvoir être installées, des bugs corrigés etc. Vu qu’il est Open Source, c’est tout à fait imaginable que Trebly reçoivent des mises à jour d’un développeur généreux à un moment donné, mais en attendant, je ne pouvais me résoudre à l’utiliser pleinement. D’autant qu’il ne répondait pas à l’ensemble des fonctionnalités que je cherchais.

L’épisode 01 d’Alien 2347, affiché sous Trebly à gauche, et un report en PDF à droite (si exporté un report en PDF peut-être intéressant, il est dommage que celui ci ne soit pas intégré en temps réel à Trebly).

C’est alors que j’ai trouvé KIT Scenarist, un logiciel d’écriture de scénario plutôt jeune sur le marché, gratuit, open source, cross-platform, fruit d’un développeur russe généreux dont ont sent la volonté de démocratiser l’écriture de scénario. KIT Scenarist proposent des fonctionnalités intéressantes, avec une offre Premium pour un accès Cloud (pour éditer ses scénarios en ligne), tout à fait facultative. Le logiciel m’a séduit d’emblée par une interface moderne (avec des bon gros boutons), et un thème sombre, très pratique quand on écrit la nuit avec peu de visibilité (Open Office, Celtx et Trebly sont tout blanc – comme une feuille de papier – au bout d’un moment, ça pique les yeux). Le logiciel présente aussi des fonctions statistiques intéressantes sur les dialogues, notamment l’évaluation de la durée des répliques et de l’épisode (le genre de choses qui me manquaient sous Open Office).

L’épisode 01 d’Alien 2347, affiché sous KIT Scenarist, avec le panneau des séquences (à gauche), et un rapport de répliques de personnages par séquence (à droite).

Je me suis donc lancé dans KIT Scenarist, sur lequel j’ai écrit 4 épisodes, tout en soumettant des bugs reports et des features requests au fur et à mesure. J’ai même pu discuter avec le développeur par e-mail pour lui parler en détail de certaines fonctionnalités que je cherchais (avoir un interlocuteur ouvert “au bout du fil”, sentir que le projet que le projet est en activité, c’est très stimulant quand on découvre un logiciel. Je n’ai pas manqué de lui faire une petite donation). KIT Scenarist propose aussi d’autres outils que la rédaction du texte, comme une fonction de map mapping et de bible des personnages. Pour le mind mapping cependant, je préfère utilisé des solutions dédiées, comme XMind.

KIT Scenarist est un projet très prometteur, et c’est le logiciel que je conseillerais à ceux qui veulent se lancer dans l’écriture de scénario avec une solution toute faîte prêt à l’emploi. Cependant, l’auto-colorisation des noms de personnages que je m’étais programmée sous Open Office, me manquait au plus au point.

C’est pourquoi, j’ai continué les recherches… et j’ai fini par élaboré la solution que je cherchais, celle qui permettait de répondre à l’intégralité de mes besoins, que ce soit en terme d’écriture que d’interopérabilité et de personnalisation… Encore fallait-il découvrir sur quoi baser cette solution.

Je vous laisse un peu dans le le suspens, ça vous laisse le temps de découvrir KIT Scenarist ! 😛

A bientôt pour la suite de ces aventures scénaristiques !

A propos de X-Raym

Alien 2347's creator.

Tagués avec : , ,
Posté dans : Logiciels
Catégories
Sur le même sujet :
Si vous aimez, partagez !
Share Button