Épisode 8 : Nouvel Enregistreur Portable et Fin de l’Enregistrement des Bruitages !

zoom-h4-h5

Ça faisait un petit moment que mes tableaux de bruitages (aka, la liste des sons qui doivent être présents dans l’épisode) étaient près, mais ce n’est qu’il y a peu que j’ai pu passer à l’action !

Ce que j’attendais pour pour cet épisode ? L’acquisition d’un nouvel enregistreur portable !

J’utilisais jusqu’alors un enregistreur portable numérique semi-pro première génération (Zoom H4, 2006 !). C’est un appareil qui a changé le marché des enregistreurs portables (en les rendant peu chers, et multi-fonction, notamment avec la présence de micros intégrés), mais le public s’est vite rendu compte des faiblesses de l’appareil (qui n’en manquait pas), qui resta donc d’un usage amateur éclairé / semi-pro. Il n’aura fallu attendre que deux ou trois ans pour que Zoom sorte une nouvelle version, le Zoom H4n, ce qui démocratisa réellement ce type appareil, en ayant à la fois une meilleure finition et une meilleure ergonomie.

Les concurrents ont alors commencé à répondre. Pendant ce temps, Zoom développe sa gamme avec des appareils encore plus abordables destinés aux amateurs. Le Zoom H4n restant populaire, ce n’est qu’en 2013 que Zoom propose un nouvel appareil dans la même gamme :Zoom H6.

Celui-ci eu un accueil extrêmement positif pour son côté modulaire, cependant, son nombre d’entrée (en vue de leur qualité) le rendait un peu cher pour la plus part des bourses.

La vraie relève au Zoom H4n, du coup, viendra l’année suivante : le Zoom H5, qui a reçu le TEC Award for Outstanding Technical Achievement en Janvier 2015 ! Je vous en fait pas une critique détaillée, vous en trouverez sur le net !

C’est donc pour cet appareil, 8 ans après mon premier achat, que j’ai craqué ! 😛

En effet, l’enregistrement des bruitages étaient très compliqués avec le Zoom h4, car son niveau de gain était très faible, et je devais jongler entre différents pré-amplis et interfaces pour enregistrer tout ce dont j’avais besoin : cela demandait beaucoup de temps et d’effort, et le résultat n’était même pas toujours au rendez-vous.

Le Zoom H5 m’a permis de m’affranchir de cela : tous les bruitages enregistrés pour l’épisode 8 ont pu être faits avec le Zoom H5, et un Micro Rode NTG-2 uniquement ! Sur certains types de sons, je gagnais jusqu’à 24 dbFS par rapport au Zoom H4, même plus besoin d’utiliser de Denoiser ! Quel changement !
Il m’a juste fallu trouver une petite astuce pour enregistrer des sons monos en pleine qualité (chose qui n’est pas vraiment prévue par l’enregistreur à la base — le mode Mono Mix, comme pour le Zoom H4-n, écrête à -6 dbFS; j’aurai probablement l’occasion d’en reparler), mais après c’était bon ! Ce n’est pas l’énregistreur parfait, et il a encore quelques petits problèmes qui me dérangent (et qui m’irritent d’autant plus quand je sais que ça pourrait être résolu du côté software, et je n’ai manqué de contacter Zoom pour cela), mais pour le prix… ça valait carrément le coup !

Vous l’avez compris, l’enregistrement des bruitages s’en est trouvé largement simplifié, et j’ai pu avoir la mobilité nécessaire pour enregistrer ce que je voulais où je voulais, et en particulier dans la cave de Marie, qui est probablement l’endroit le plus silencieux au monde après les chambres anéchoïques. Marie qui m’a d’ailleurs assisté pour l’enregistrement de presque l’intégralité des bruitages ! (merci <3 !)

Celui-ci étant maintenant terminé, et vu que je faisais l’éditing dans la foulée, je vais bientôt pouvoir passer au mixage !

Je vous donnerai des news à ce moment là !

Stay tuned !

PS : Je vous aurai bien parlé bien en détails de ce que j’ai pu enregistrer, mais cela risque de vous spoiler. Enfin, si vous voulez en savoir un peu  malgré tout, sachez qu’il y a eu notamment des cris, des pleurs, des trucs qui se cassent, mais aussi des pots de confiture et des rideaux.

A propos de X-Raym

Alien 2347's creator.

Tagués avec : , , , ,
Posté dans : News
Catégories
Sur le même sujet :
Si vous aimez, partagez !
Share Button