Alien 2347 et la science

Comme tout bon récit de science-fiction qui se respecte, Alien 2347 se base sur de nombreux concepts scientifiques, et les intègre dans les thématiques même de l’histoire (c’est pas juste un décor ou un moyen d’assurer la crédibilité de la diégèse). De nombreuses recherches ont été faîtes en amont et pendant l’écriture des épisodes (7 ans d’archives Science & Vie, la lecture d’ouvrage sur la Lune, la conquête spatiale etc, je vous pas fait la liste de toutes mes sources, ce serait trop long 😛 ).

Avoir caser l’angle d’incidence exact qu’un vaisseau doit avoir pour rentrer dans la mésosphère ou utiliser les distances Terre/Lune moyennes réelles peut sembler anecdotique (quoique :P), et si vous parler du centre de télescope Allen du programme SETI ne vous suffit pas, je vous conseille d’attendre les prochains épisodes et vous comprendrez que ça va plus loin 😛

On pourra d’ailleurs me reprocher de ne pas prendre le temps d’expliquer certaines notions, mais : soit je prends le temps d’expliquer chaque mot, ce qui fait perdre de la dynamique au récit, ferait décrocher les auditeurs les moins sensibles à la physique/biologie, et sous entendrait que ces notions ne sont pas encore intégrés dans la population future (dans l’histoire), soit je n’explique que l’essentiel (ce qui permet la compréhension des enjeux/thèmes du récit), et je compte sur vous pour effectuer vos recherches si certains concepts vous paraissent obscurs (par exemple, je me doute bien que tout le monde ne sait pas que le programme Vostok, évoqué durant l’épisode 2, est le programme spatial Russe à qui l’ont doit le premier homme dans l’espace, Vostok 1 étant le programme dans lequel il y avait le cosmonaute Youri Gagarine). Une façon de ne pas transformer la saga en un numéro de “C’est Pas Sorcier” ou en cours d’histoire des sciences, mais de chatouiller la curiosité des plus curieux (oh comme c’est bien dit), et ainsi de faire des épisodes qui ne se suffisent pas à eux mêmes (il y a des infos sont à chercher ailleurs pour une compréhension plus profonde du récit) 😛

Cependant, afin de préserver l’humour tendance second degré burlesque absurde de l’aventure et la dynamique de la narration, le récit ne se veut pas Hard-SF du tout, c’est à dire qu’il n’est pas 100% scientificly accurate, loin de là, mais ça vous le savez déjà 😛 L’espace-temps est dans la mesure possible respecté, mais c’est plutôt les lois de la gravité qui en prennent un coup. Et tant mieux, parce qu’il n’y aurait pas beaucoup de marge d’actions possibles sinon 😛

Bref, c’est rédhibitoire pour certains mais oui, Alien 2347 parle de sciences. Mais ça ne veut pas dire que ça ne peut pas être drôle ! 😛

Non ? 🙂

Illutrsation vue sur : Wikipedia – Programme Apollo
A propos de X-Raym

Alien 2347’s creator.

Tagués avec : , ,
Posté dans : Infos
Catégories
Sur le même sujet :
Si vous aimez, partagez !
Share Button